Les Mémoires Vivantes de la Shoah

Chercher à repérer dans notre société ce qui a été transmis par la Shoah, le comprendre et faire savoir ce qui perdure de ce nouveau paradigme

Lieux de mémoire de la Shoah
Expo, conférences, concerts, projection...

Strasbourg, janvier février 2017

Image description

Une série de manifestations organisées par
l'Association Les Mémoires Vivantes de la Shoah
/ Au Lieu d'Europe / Avec Strasbourg - Eurométropole

→ du 27 janvier au 12 février 2017.
Lieu d'Europe
→ 8 rue Boecklin - 67000 Strasbourg

→ Accéder à la page dédiée pour retrouver tous les événements

Conférence internationale #2 / Appel à communication

Paris, reporté à 2017

Image description

Conférence Internationale #2

Mémoires Vivantes de la Shoah : conséquences actuelles
Quels sont les signes visibles et invisibles de la présence de l'idéologie nazie dans notre société contemporaine ?

→ reporté à 2017 / date à définir
→ Paris / Lieu à définir

→ Accéder à la page dédiée pour retrouver l'appel à communication.

Conférence Internationale #1 / printemps 2012

Ce futur colloque sera une suite de la Conférence Internationale #1 qui a eu lieu au printemps 2012 au Conseil de l’Europe à Strasbourg

Image description

Séminaire @ Institut Elie Wiesel

Paris, mai 2016

Image description

Réhumaniser l'histoire de la Shoah : un acte de résistance ?

→ par Fabienne regard, docteur en sciences politiques

Ce séminaire sera l’occasion de réfléchir à la place de l’Humain dans l’Histoire de la Shoah depuis 1945. Nous proposerons une réflexion méthodologique approfondie sur la validité scientifique du récit de vie, du témoignage et de la biographie comme sources spécifiques pour écrire l’histoire de 6 millions de victimes, des survivants et de leurs descendants sans qu’ils ne deviennent de simples numéros, des statistiques ou des catégories.

Nous interrogerons la position de l’historien entre engagement et scientificité. Yvan Jablonka et Saul Friedlander en sont des exemples parlants. La recherche scientifique dans sa dimension taxonomique contribue à déshumaniser une réalité qui fut en elle-même déjà un processus de déshumanisation. Depuis quelques années, une prise de conscience de cette dimension par des historiens ajoutée aux évolutions technologiques récentes (internet, vidéo, hypertextualité) ont renouvelé l’histoire de la Shoah.

Nous étudierons l’évolution des grands projets de collectes d’interviews tels que ceux du Fortunoff Video Archives for Holocaust Testimonies de l’Université de Yale, de Voices of the Holocaust de la British Library, et surtout de la USC Shoah Foundation (projet Spielberg), mais également l’utilisation concrète de témoignage de survivants en classe, ainsi que des recherches scientifiques historalistes pour analyser les conséquences de la Shoah autant au niveau de la mémoire individuelle que collective. Des BD biographiques seront analysées.

Enfin chaque participant aura la possibilité de réaliser un mini projet d’histoire orale.

→ 2, 9, 16, 23(annulé), 30 mai 2016 de 15h00 à 17h
Institut Universitaire Elie Wiesel / Paris

→ Extrait du programme & bibliographie
→ + d'infos sur le site de l'Institut.

Rencontre / Littérature

Strasbourg, 9 septembre 2015

Image description

Lucienne Skopek

→ Rencontre avec Lucienne Skopek, autour de son livre : Pnina Ma compagne d'armes (Editions Allewil Verlag, 2015) et Fabienne Regard, docteur en sciences politiques.

Lucienne Skopek est docteur en sociolinguistique. Elle habite Genève et Washington. Elle a écrit la biographie d'une survivante de la Shoah belge au parcours exceptionnel. Les thématiques majeures abordées sont l'identité, les conséquences de la Shoah, l'Aliah, l'homosexualité, être mère après Auschwitz, les relations familiales enfin et surtout la quête de soi. L'itinéraire de cette femme est digne d'un roman… Les lecteurs potentiels seraient non seulement les personnes intéressées par l'histoire du XXe siècle (juive en particulier) mais également par tout ce qui touche à la recherche de soi, à la psychologie individuelle et collective mais aussi à l'écriture biographique de la Deuxième génération Post Shoahtique.

L'éditeur : "La littérature alsacienne, ce n'est pas une excroissance folklorique insignifiante. Ce n'est pas essentiellement un ensemble de légendes et de contes traditionnels. Il ne s'agit pas davantage d'une production exclusivement composée en dialectes. Non, c'est un ensemble dont nous nous attachons à montrer la cohérence, qui est réelle, et qui affleure ou éclate surtout dans la période 1890-1965, pour des raisons que nous expliquons ici."

→ le mercredi 9 septembre 2015 à 18h00
Bateau Café Atlantico
→ Quai des Pêcheurs 67000 Strasbourg
→ entrée libre
→ + d' infos sur la page dédiée de l'éditeur.
→ télécharger la couverture du livre.

Rencontres / théâtre et psychanalyse

Mulhouse, juin 2015

Image description

Génocide Juif : Art et Psychanalyse

Festival Horizon de La Filature / Rencontres « ghetto de Varsovie »

A partir de la pièce de David Lescot "Ceux qui restent"

D'un Monde disparu à l'autre... La destruction des Juifs d’Europe – marque d’une rupture de civilisation – n’en finit pas de hanter notre modernité. Comment la culture européenne, porteuse des valeurs de la modernité politique issues des Lumières, a-t-elle pu engendrer une telle monstruosité ? La Shoah est certes une question historique qui fait appel à la dimension éthique de sa mémoire et à la responsabilité politique de sa transmission pour les générations futures, mais n’envisager cette question que sous l’angle de l’Histoire ou d’une histoire déconnectée du présent, n’est-ce pas prendre le risque d’une sacralisation de la mémoire voire, à l’opposé, ne pas entendre les potentialités totalitaires de nos sociétés massifiées ? Au-delà des commémorations mémorielles certes nécessaires, en quoi l’Art et la psychanalyse peuvent-ils être – s’ils ne le sont pas déjà – les nouveaux vecteurs de la transmission de cette mémoire ? Joël Fritschy

3 rencontres autour de ce spectacle :

→ vendredi 5 juin 2015 à 21h30 :
« CEUX QUI RESTENT »
Rencontre-débat à l’issue du spectacle avec le metteur en scène David Lescot et les psychanalystes Daniel Lemler et Jean-Jacques Moscovitz, animée par Joël Fritschy.

→ samedi 6 juin 2015 de 10h à 12h :
« L’ART ET LA SHOAH »
Conférence avec Astrid Starck, professeur de yiddish, Daniel Lemler, psychanalyste et président de l’association Les mémoires vivantes de la Shoah, et Jean-Jacques Moscovitz, psychanalyste et membre fondateur de l’association Psychanalyse actuelle, animée par Joël Fritschy.

→ samedi 6 juin 2015 de 17h à 18h30 :
« GHETTO DE VARSOVIE »
Rencontre avant le spectacle avec Paul Felenbok, survivant du ghetto, et le metteur en scène David Lescot.

→ entrée libre
→ dans le cadre du Festival Horizon de La Filature / rencontres « ghetto de Varsovie »
La Filature, Scène Nationale
→ 20 Allée Nathan Katz 68090 Mulhouse

→ en partenariat avec la Fedepsy (Fédération Européenne de Psychanalyse et École Psychanalytique de Strasbourg).

→ télécharger le programme - affiche.

→ Vidéo : Entretien avec David Lescot.
→ Vidéo : Reportage Arte.

Séminaire @ Institut Elie Wiesel

Paris, novembre décembre 2014

Image description

Visages de l'identité et de la tragédie : Réflexions autour de la Shoah

→ par Fabienne regard, docteur en sciences politiques

L’après-Shoah et ses conséquences dans notre monde contemporain, à travers des réflexions et analyses sur des questions telles que la politique étrangère, les mémoires collectives, la transmission de ce traumatisme aux différentes générations (y compris chez les « enfants cachés »). Une séance abordera l'art sous l’angle de l'évolution de la peinture et de la photographie après 1945.

Ce séminaire prend en compte la mémoire institutionnelle officielle mais aussi les traces peu visibles des effets subjectifs de l'héritage de la tragédie. Si les mémoires individuelles façonnent les mémoires collectives nationales, il ne faudrait pas ignorer la réciprocité et l’impact des mémoires collectives nationales sur la relation subjective à la Shoah. Une étude comparative à ce sujet sera proposée autour des cas de la France, de l’Allemagne, de la Pologne et de la Hongrie.

Le concept des « enfants cachés » interrogera la spécificité de cette position, appartenant à la fois à la 1ère et à la 2ème génération mais aussi l’effet du langage dans l’identité juive post shoatique, avec la contradiction que ce n’était pas l’enfant qui était caché mais son identité juive, alors que le qualificatif de juif disparaît dans l’expression même d’enfant caché. Les sources utilisées seront des documents d'archives, des ouvrages historiographiques, des recherches scientifiques, des œuvres d'art, des témoignages et des films.

Chaque participant pourra, s'il le souhaite, recevoir des indications bibliographiques et être conseillé, et suivi pour la réalisation d'un travail de séminaire d’approfondissement sur une thématique choisie.

→ 10, 17, 24 novembre 2014 - 1er, 8 et 15 décembre 2014 de 15h30 à 17h
Institut Universitaire Elie Wiesel / Paris

→ Extrait du programme & bibliographie

Colloque en librairie

Strasbourg, juin 2014

Image description

« Mémoire clivée »

Cette journée est intitulée « Mémoire clivée », entre autres pour signifier le clivage entre la mémoire institutionnelle et la transmission singulière, familiale, telle qu’elle apparaît clairement dans « Mon grand-père n’était pas nazi », par exemple. Mais ce clivage existe partout, même si chaque fois différent, en fonction de l’histoire et de la culture locale.

Le 24 mai dernier a eu lieu à Karlsruhe un colloque « La transmission et l’indicible » sous-titré : « comment les parents parlent de ce qu’ils ne peuvent pas dire ? ». La « mémoire clivée » est une sorte d’après coup de cette journée.

A partir des ouvrages de 4 auteurs, il ne s’agit de rien d’autre que de proposer des pistes de réflexions pour comprendre les aléas de la transmission et leurs liens avec ce que l’on observe aujourd’hui, où le discours totalitaire est de plus en plus présent au quotidien. Les résultats des dernières élections européennes en sont un symptôme. Aussi, il nous faut envisager comment résister à ce mouvement ...

Participent à ce colloque :
Andréa Lauterwein, auteure entre autres de : Essai sur la mémoire de la Shoah en Allemagne Fédérale (1945-1990)
Olivier Mannoni, traducteur de « Opa war kein nazi » « Grand-père n’était pas un nazi, National-socialisme et Shoah dans la mémoire familiale».
Sonia Combe, pour son dernier livre « une vie contre une autre, échange de victime et modalités de survie dans le camp de Buchenwald.
Jean-Raphaël Hirsch pour son livre : « Réveille-toi papa, c’est fini ! ».

Les débats seront animés par Daniel Lemler et Fabienne Regard.

→ mardi 10 juin 2014 de 14h à 18h
→ entrée libre
→ Librairie Kléber / Salle Blanche
→ 1 rue des Francs Bourgeois 67000 Strasbourg

→ téléchargez l'invitation
→ téléchargez l'affiche A4
→ téléchargez le programme de la Librairie Kléber / Conversations / mai juin 2014 / page 16

Colloque franco allemand

Karlsruhe, mai 2014

Image description

© Tomi Ungerer

La transmission et l'indicible

"Comment les parents parlent de ce qu´ils ne peuvent pas dire ?"

Ce que les parents ne peuvent pas dire est généralement ce qui intéresse le plus l´enfant. Cela ne tient pas au fait que les parents refusent de dire une chose précise, mais à la nature structurelle du langage. Tout n’est pas dicible. Quand nous parlons, il y a toujours quelque chose qui nous échappe, un espace vide au niveau de la parole qui fait que nous continuons à parler et qui permet ainsi à quelque chose de nouveau d’advenir...

→ 24 mai 2014
Centre Culturel Franco-Allemand
→ Karlsruhe, Karlsstr. 16b, 76133 Karlsruhe

→ + d'infos sur le site du Centre culturel
→ téléchargez le programme

Séminaire @ Institut Elie Wiesel

Paris, janvier février 2014

Image description

Les Conséquences de la Shoah dans la société contemporaine"

→ par Fabienne regard, docteur en sciences politiques

A partir d’une réflexion mise en place par l’Association « Les Mémoires vivantes de la Shoah » et d’un premier colloque tenu sur cette thématique au Conseil de l’Europe en 2012, ce séminaire visera à sensibiliser les participants aux rapports de continuité entre la période du Nazisme et nos jours. Au-delà des évidences de la transmission individuelle et institutionnelle de sa mémoire, la Shoah s’est transmise comme un possible.

Chaque être humain, chaque homme ordinaire, né après 1945 est porteur de la menace de devenir un bourreau ou une victime ou Bystander. En outre, la dénazification a eu ses limites, les structures et les hommes ne sont pas arrivés d’une autre planète en 1945, ils avaient été imprégnés de l’esprit du nazisme pendant 12 ans pour l’Allemagne (quel que fût leur rapport avec le régime) ou 4 ans pour le régime de Vichy en France.

L’objectif sera de repérer des effets de transmission que nous ne détectons pas automatiquement comme étant une conséquence de cette période. Une approche pluridisciplinaire envisage les traces de la Shoah dans des disciplines comme la linguistique, la musique, la médecine, la biologie, la psychologie, les arts, le droit international, les thématiques seront choisies en fonction des intérêts spécifiques des participants au séminaire... On s’inquiète de la disparition des derniers témoins. Or la transmission a déjà au lieu sur deux générations ... sans qu’on en soit forcément conscients.

→ 13, 20, 27 janvier 2014 - 3 février 2014 de 19h à 20h30
Institut Universitaire Elie Wiesel / Paris

→ Extrait du programme & bibliographie

Conférence

Genève, mai 2013

Image description

exposition : "1000 ans des Juifs en Pologne"

Conférence sur la mémoire juive en Pologne de 1945 à nos jours
→ par Fabienne regard, docteur en sciences politiques

conférence sur la mémoire juive en Pologne de 1945 à nos jours: antisémitisme, recherche, enseignement de la Shoah, débats publics et actions politiques développées depuis 1989 (diplomatie de la mémoire), analyse du renouveau juif en Pologne pour l'exposition : "1000 ans des Juifs en Pologne"

→ jeudi 2 mai 2013
→ Synagogue Hekhal Haness / Genève

→ + d'infos sur le site du CRIF.

Conférence internationale #1

Strasbourg, mai juin 2012

Image description

Conférence Internationale #1

Les Mémoires Vivantes de l'Holocauste dans la Société Contemporaine

→ 31 mai & 1er juin 2012
→ Conseil de l’Europe / Strasbourg

→ Accéder à cette page
pour retrouver le programme, la documentation et les captations vidéos de ces journées.

Liens

Google+

Partenaires

Nous remercions les institutions suivantes du soutien apporté :

La Ville de Strasbourg - Eurométropole

La Librairie Kléber

Le Centre culturel franco-allemand de Karlsruhe

Le Cinéma Odyssée, de la Ville de Strasbourg

Vidéo les Beaux Jours - Maison de l'image

Le Lieu d’Europe pour l'exposition en 2017

Le Conseil de l'Europe pour le colloque en 2012

Calendrier

Janvier 2017

→ 08 janvier

La sombre séduction du Fascisme

Ciné Club de l'association MVS,
avec le Cinéma Odyssée
→ page / Ciné Club

→ 22 janvier

Fritz Bauer, un héros allemand

Ciné Club de l'association MVS,
avec le Cinéma Odyssée
→ page / Ciné Club

→ du 27 janvier au 12 février

Exposition :
"Lieux de mémoire de la Shoah, un regard de photographe"

→ Expo, conférences, concerts, projection...
→ @ Lieu d'Europe, Strasbourg

→ 27 janvier

Vernissage de l’exposition
"Lieux de mémoire de la Shoah, un regard de photographe"
Vernissage au Pavillon vitré du Lieu d’Europe

→ 27 janvier

Autour de l'expo
Lieux de mémoire de la Shoah

→ Conférence "Les musées de la Shoah, principe et missions"

→ 29 janvier

Autour de l'expo
Lieux de mémoire de la Shoah

→ Concert "Hommage à la Shoah en tango yiddish et jazz manouche"

→ 31 janvier

Autour de l'expo
Lieux de mémoire de la Shoah

→ Mini-conférence "La mémoire hongroise de la Shoah depuis 1945 et les mémoriaux"

Février 2017

→ 02 février

Autour de l'expo
Lieux de mémoire de la Shoah

→ Mini-conférence "La mémoire polonaise de la Shoah depuis 1945 et les mémoriaux"

→ 02 février

Autour de l'expo
Lieux de mémoire de la Shoah

→ Formation pédagogique sur "La mémoire de la Shoah à Strasbourg"

→ 03 février

Autour de l'expo
Lieux de mémoire de la Shoah

→ Projection-débat du film : "Et puis les touristes"

→ 12 février

Autour de l'expo
Lieux de mémoire de la Shoah

→ Conférence de Daniel Lemler : "Héritages de la Shoah"

→ 28 février

Cours d'hébreu intensif

→ 28 février 2017 - 1er et 2 mars 2017
→ Réservation : fabienneregard@hotmail.com - 0689511405
→ Téléchargez le programme et tarifs.